samedi 27 juillet 2013

Récolte d'appâts et surfcasting...

Cette semaine, avec les gros coefficients, je suis allé chercher des appâts à marée basse avec mon fils Emilien. J'avais envie de faire un peu de stock dans le congélateur pour les sessions de surfcasting à venir...
Le temps est un peu lourd, normalement les couteaux seront faciles à récolter, au début de la marée montante, ils devraient être proches de la surface du sable chaud, pressés de retrouver de l'eau dans leurs galeries...


Nous ne tardons pas à attraper les premiers couteaux...



Nous faisons également quelques gros bibis; une esche de qualité pour le bar, la daurade grise et la royale!



Nous avons aussi eu la surprise de faire une machotte ou callianasse blanche; un petit crustacé décapode marin à abdomen très allongé, qui creuse des galeries dans le sable ou la vase, d'où son surnom de "taupe de mer". la machotte est un crevette fouisseuse qui ressemble un peu à l'écrevisse d eau douce.

 

Voici le résultat après 2 heures de pêche: environ 150 couteaux, quelques bibis, myes et coques...




Ayant gardé une partie de mes appâts au frigo, j'en ai profité pour faire une petite sortie en surf avec Djef à la tombée de la nuit à proximité de la zone où j'ai récolté mes esches...

Nous avons de la chance car, après un après midi pluvieux, le ciel se dégage et le vent tombe...


Les premières touches ne tardent pas...


Ce ne sont pas des gros poissons mais c'est très motivant pour le reste de la soirée.


Celui ci est un peu plus gros, dommage que l'Iphone 4 de Djef fasse des photos de mauvaise qualité... Merci Apple!


La nuit est bien tombée, avoir une bonne lampe est primordiale pour manipuler les appâts, faire ses montages, pour lancer mais aussi et surtout pour notre sécurité...


Au menu ce soir, calamar, couteau et bibi... A mon grand étonnement, le calamar ne donne rien, pas une seule touche de la soirée!


Les touches sont régulières, nous faisons même un doublé!


mon bar était un peu au dessus du lot, c'est d'ailleurs le seul poisson que nous avons gardé.


D'autres poissons suivront mais de taille plus modeste, je décrocherai aussi une petite daurade grise à mes pieds...



Encore un bon moment passé au bord de l'eau dans un superbe décor et avec des poissons très actifs. Merci à Djef, aussi acharné que moi, de m'avoir accompagné jusqu'à 3h du mat'!



@micalement, Nicolas.

7 commentaires :

  1. Quelle pêche !
    Pour ma part, je suis de retour de vacances sur l'île d'Oléron, où ma moitié et mes enfants sont restés jusqu'à la fin des vacances.
    Je n'ai eu le temps que de faire deux après midi de pêche en surf casting, un peu au milieu des baigneurs, il faut bien le dire, et je suis content ! A chaque fois, j'ai touché un bar moucheté ! Le premier faisait 37 cm, et le second s'est décroché sur le sable, au moment où j'allais m'en saisir. GRRRR !
    Pour ce qui est des appâts, pas facile de trouver du temps avec les enfants pour une recherche approfondie. je n'ai d'ailleurs jamais tenté de trouver des couteaux (tu les prend au gros sel ?...). Quant aux bibis, je n'ose même pas essayer tant il parait que c'est difficile à trouver...
    Du coup, j'ai été au plus simple. j'ai pris ce qu'il y avait sur place, c'est à dire des crépidules et des berniques (pas très noble tout ça, hum hum...). Mais ça marche ! Et à chaque fois sur les berniques (qui tiennent bien à l'hameçon). Voilà, je voulais juste te faire part des mes toutes premières prises en surfcasting. Si tout va bien, en Septembre, avec un copain on s'organise un week end pêche en surf à oléron. On logera dans ma petite "cabane" et on espère faire aussi bien que vous (mais y a du boulot...).
    Bonne soirée et à bientôt !

    RépondreSupprimer
  2. Salut Marin,

    J'utilise la méthode radicale pour les couteaux! Je les attrape à la bêche... Je repère les trous en forme de clé (ou de 8)dans le sable, et je creuse au plus vite pour que le coquillage n'ait pas le temps de s'échapper!
    La solution pour profiter de la pêche pendant tes vacances sans être gêné par les touristes, c'est d'y aller la nuit... L'été les résultats sont souvent meilleurs que de jour.
    Pour ce qui est des appâts à utiliser, on dit souvent qu'il faut pêcher avec ce que l'on trouve sur place... Le bernique est un appât solide à ne pas négliger, et le crépidule est excellent mais très difficile à faire tenir sur l'hameçon.
    En septembre, si tu as l'occasion de faire (ou d'acheter) de la seiche ou du calamar, c'est un excellent appât pour le bar, le congre, la raie et autres gros poissons...

    Bonne soirée également,

    @mic, Nico.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bonjour nicolas!! je m'appelle yoann j'habite a pleubian je peche la daurade depuis l'age de 13 ans, je voudrais faire une partie de daurade avec toi si sa te dit? tu peux me demander comme ami sur fb c paco le guen! cordialement! ps: j'adore ton blog!!

      Supprimer
    2. Salut Yoann,
      Y'a pas de problème, on essaie de s'organiser ça dans les semaines à venir... Je vais sur facebook pour d'ajouter à mes amis comme ça ça sera plus facile pour discuter.

      @mic, Nicolas.

      Supprimer
    3. Salut l'ami. Très beau blog en lisant tes récits je me sens petit tellement mon niveau en pêche est faible.
      Bref, je me rends la semaine prochaine pour deux semaine sur Pleubian (comme l'ami anonyme d'ailleurs) et j'aurais aimé connaitre les coins les plus proches pour le surfcasting, ainsi que les plages ou trouver de l'arénicole (j'ai vu sur ton récit de mai 2013 que tu en as fais).
      Vu que tu es sur fb le mien c'est vince taquin, si tu pouvais m'aider un peu niveau conseils car je n'ai jamais été dans ce coin et j'ai peu de connaissances en pêche.
      Merci beaucoup.

      Supprimer
    4. Salut Vince,
      Personnellement je récolte mes arénicoles principalement sur Louannec près de Perros et sur Port Blanc près de Penvenan. Etant sur Pleubian, je pense que tu devrais trouver de l'arénicole du côté de Port Béni et à Proximité du Sillon du Talbert. Sinon en faisant un peu plus de kilomètres, à proximité du pont de Lézardrieux sur la droite quand tu es dans le sens Tréguier/Paimpol je sais qu'il y a également beaucoup de mon qui va y bêcher de l'arénicole...
      Pour ce qui est des spots de pêche, tu as l'embarras du choix; les deux estuaires, le Trieux et le Jaudy, les plages de Pleubian et évidemment, si tu es courageux, le Sillon du Talbert! (à faire une fois car le site est exceptionnel ;) )

      Bonne soirée,

      @micalement, Nicolas.

      Supprimer
  3. Salut Nicolas !

    Merci pour toutes ces précisions !
    Je me doutais bien que la nuit était meilleure mais avec Madame, seule à la maison avec les deux monstres, après les sorties resto et les ballades du soir, etc etc, je n'ai pas pu en dégager une seule pour la pêche ! Mais je compte bien me rattraper en Septembre !
    C'est bizarre pour les couteaux, je n'ai jamais vu ces formes de 8... Mais comme je ne connaissais pas le truc, je suis peut-être passé à coté.
    Je verrai pour du calamar aussi, si tu dis que ça marche bien, ça peut éviter de perdre du temps sur les plages à la recherche d’appât (quoi que quand il s'agit de berniques, ça va vite )
    Les crépidules ont effectivement tendance à s'arracher de l'hameçon mais avec des lancers pas trop appuyés et progressifs, j'arrivai à en faire tenir quelques unes. mais c'est sûr, le bon vieux chapeau chinois est plus costaud !
    Bonne journée et à bientôt (au fait, session pêche au mulet en Vienne prévue Vendredi soir et sans doute un petit CR sur "les poissons rouges dans la foulée...)

    RépondreSupprimer