dimanche 29 septembre 2013

Pêche au gros en Bretagne!

 
Cela fait plus de 2 semaines que Fab n'est pas sorti en mer faute de temps et de météo dégueulasse... Cet après midi à enfin l'air correct, il y a très peu de vent et le soleil devrait être généreux. Seul bémol, il n'y a pas beaucoup de coefficient! Nous allons tenter nos dérives habituelles et si on attrape rien, on fera un peu de prospection...


Il y a peu d'activité sur nos spots habituels, nous y ferons quelques petits lieus et un tacaud.




Nous passons donc en mode prospection et réussissons à trouver quelques roches sympathiques où nous ferons d'autres lieus de taille beaucoup plus correct.





Nous continuons toujours à prospecter quand nous tombons sur une zone où ils nous arrivent des choses étranges... Fab se fait couper en ferrant sur un poisson, puis à mon tour je me fais sortir une dizaine de mètres de tresse sans pouvoir rien faire et je me fais éclater le fluorocarbone par quelques chose d'énorme!


Sur une nouvelle dérive, je me fais encore attelé et cette fois ci j'arrive à tenir un peu mieux le poisson... Mais après 2/3 minutes de combat, sur un rush, je me fais de nouveau couper la ligne... (voir vidéo ci dessous). Qu'est ce que ça peut bien être??? Des très gros lieus? Des morues? Des juliennes? Des congres? Des petits requins???




Rebelote pour Fab!!! Cette fois ci il faut assurer, on desserre bien le frein et on prend tout le temps qu'il faut en espérant enfin voir ce qui joue avec nos nerfs sous le bateau!



Le poisson prend beaucoup de tresse, je suis obligé de démarrer le bateau et de prendre les commandes afin de remonter sur le poisson pour éviter qu'il ne vide toute la tresse de la bobine du moulinet à Fabrice!




Après 12 longues minutes de combat, le poisson commence à se fatiguer, on va enfin savoir à quelle espèce de poisson on a affaire!




Quand on le voir arriver du fond de l'eau on n'arrive pas bien à reconnaitre le poisson... Une morue? Une julienne? Un requin???




Une fois en surface, il n'y a plus de doute, c'est un petit requin!!! Un requin-hâ plus précisément... (On comprend en regardant de près la photo pourquoi cette fois ci la ligne n'a pas été coupée; le leurre est piqué sur le bord de la gueule du hâ...)



Nous nous empressons de faire une photo afin de vite le remettre à l'eau. Il n'avait vraiment pas l'air très commode et aurait pu faire des dégâts dans le bateau...



Nous ne ferons rien de plus et comprenons que si les hâs sont dans les parages, nous aurons du mal à faire du poisson car ce sont d'excellents prédateurs...
C'est une session qui restera à jamais gravé dans nos mémoires.

Bravo frangin!!! 


Voici la vidéo de ma casse sur un gros poisson, la Black Gold a bien tenu le choc:




@micalement, Nicolas.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire