samedi 13 septembre 2014

C'est maintenant ou jamais qu'il faut pêcher le bar!




C'est en effet à partir de septembre que les bars sont les plus mordeurs surtout à la côte. Il y a du poisson fourrage en très grande quantité et nos chers labrax commencent à faire des réserves en vue de la période de fraie... Toutes les techniques sont efficaces en ce moment; au leurre de surface, au leurre souple, aux appâts en surfcasting ou encore au jig.


Les bars sont très réactifs sur les leurres de surface avec la chaleur un peu inhabituelle que l'on a depuis le début du mois de septembre... Grâce aux oiseaux et à la présence de sprats, on peut tomber sur de très belles chasses qui permettent de bien s'amuser. Le lever du jour et la tombée de la nuit sont à privilégier pour cette technique. Il ne faut pas hésiter à varier ses animations; certains jours les poissons sont très réactifs aux mouvements rapides et bruyants du leurre, et d'autres fois ils préfèreront des animations lentes avec de longues pauses...   

Ce joli labrax n'a pas résisté a un Super Spook coloris métallisé/dos noir... Il est venu à plusieurs reprises pousser mon leurre avant de le faire décoller de 15 bons centimètres et de s'en saisir définitivement!



Les leurres souples sont toujours aussi efficaces. Sur les bordures, montés sur des têtes plombées très light ou en texan, ils sont redoutables! Il ne faut pas hésiter à changer la taille et la couleur du leurre pour qu'il ressemble un maximum aux proies qui sont recherchées par les prédateurs. Au petit large, lorsqu'il y a du courant, les bars sont également très friands des leurres de type Shad, ils imitent à merveille les gros poissons fourrages comme les sardines par exemple.

Encore un bar bien sombre qui n'a pas résisté à un petit leurre Slug sur tête plombée 5g manié en "walking the dog".


Les bars ne résistent pas aux vibrations émises par la caudale des Shads...


Les lieus aussi commencent à bien revenir dans les 6 miles nautiques, il n'est pas rare d'en piquer en recherchant des "écailles argentées"...



En surfcasting, il y a moyen d'avoir de belles surprises lorsque l'on pêche avec des gros appâts; de la seiche, de la sardine, de la mye et aussi du couteau entier... On peut pêcher le jour mais c'est surtout la nuit que les "loups" sortent et viennent se nourrir très près de la côte. Ils faut leur présenter des mets de qualité, la fraicheur est indispensable pour sortir de beaux poissons dans l'obscurité. 

Lors d'une sortie avec mon ami Sébastien sur la Côte de Granite Rose, nous avons eu de très belles touches tout au long de la nuit... Nous n'avons sorti qu'un seul poisson, mais c'était un joli pépère de 63cm!



Avec Fabrice, nous avons eu l'occasion de pêcher au jig, l'avantage de ce type de leurre c'est que ça prend de tout; du maquereau, du chinchard, du tacaud, du rouget, de la morue, du lieu, de la daurade... et du bar bien sûr! L'animation est assez simple, on prend contact avec le fond, puis on fait de grande tirée sèche et on laisse le jig redescendre naturellement dans un mouvement de "feuille morte"... C'est d'ailleurs souvent à ce moment que les poissons se saisissent du leurre. 

Un joli 55up pris par Fabrice sur une Maria Mucho Lucir 25g.


Cette belle daurade grise a succombé à un petit jig coloris rose bonbon!



Nous avons encore de belles semaines devant nous et il faut en profiter tant que la météo est bonne. C'est la meilleure période pour faire de très gros poissons. Si vous voulez battre vos records, c'est maintenant!




@micalement, Nicolas.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire