mardi 16 septembre 2014

Le "der des ders"!


Dans une partie de pêche il y a souvent deux moments très importants. L'un est tout simplement le premier lancer que l'on fait lorsque l'on débute sa partie de pêche, et si l'on fait direct un poisson, c'est ce que l'on appelle un "one shot"! Cela parait peu probable et pourtant de nombreux pêcheurs ont déjà attrapé de jolis poissons dès ce fameux premier lancer...
L'autre moment très important est celui que j'appelle le "der des ders"... Combien de fois ça ne nous est pas arrivé de se dire "après celui là j'arrête", et de prendre un ultime poisson. C'est ce qui est arrivé à Fabrice lors de notre dernière sortie au petit large en soirée... 


Cela fait une heure et demie que nous dérivons sur les plateaux au Nord de l'Ile de Bréhat et le bilan est plutôt mitigé, un bar très correct pour Fabrice de 55 cm environ pris au jig et un lieu de 1.5kg pour moi... La nuit ne va pas tarder, nous sommes sur l'étale de marée haute et le courant commence légèrement à se mettre en place. Je décide de placer le bateau pour une toute dernière dérive avant que l'obscurité nous oblige à partir. Il y a une zone de 20/25m de fond avec une belle tête de roche qui remonte à 15m, et je me dis que nous avons des chances d'y trouver du poisson avec le courant qui s'est inversé. " allez, c'est le der des ders" dis je, "en général il y a toujours un gros poisson à trainer sur cette dérive quand le courant se remet en place" ajoute Fabrice... Les leurres sont à l'eau, mon frangin prend contact avec son leurre... Et bingo! Attelé!!! Le frein de son Exage s'emballe, c'est un très gros poisson... Sur le coup ça nous rappelle l'an passé quand nous étions tombés sur des hâs, mais Fab sent qu'il peut le brider, de plus la luminosité diminue et il ne faut pas que l'on traine... Après un rude et puissant combat, nous apercevons enfin le poisson en surface qui n'est autre qu'un gros lieu! L'épuisette est déjà sortie , il n'y a plus qu'à le poser délicatement dedans. Yeeesss!


Un magnifique pollack pour Fab!




Nouveau record pour le frangin: 5.7kg



 Après une brève séance photos, nous avons tenté de le remettre à l'eau mais en vain... Pourtant il n'a pas été remonté d'une grande profondeur, il y avait 20 m environ quand Fabrice l'a piqué. Il aurait sans doute fallu percer sa vessie natatoire pour qu'il reparte plus facilement... 



Les plus gros spécimens ne sont pas les meilleurs gustativement, c'est pour cela que, lorsque nous le pouvons, nous les remettons dans leur milieu naturel. 



Parfois l'issue d'une partie de pêche se joue à pas grand chose... Les gros lieus ont l'air d'être arrivés dans les 6 miles, c'est une très bonne nouvelle!


@micalement, Nicolas.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire