dimanche 5 octobre 2014

2ème participation au Seabass Game Fishing St Quay (partie 1)


Comme je l'avais annoncé sur ce blog il y a quelques jours, j'ai participé au concours de pêche de St Quay avec mon frangin. 
Nous avons eu beaucoup de chance côté météo, car la veille le vent s'était bien levé. Yann, mon cousin, et Frédéric Chaix, qui étaient sur la zone à faire du pré-fishing le samedi, ont même été pris dans une espèce de tempête avec des creux de + de 2 mètres... Mais heureusement, comme météo France l'avait annoncé, le vent est tombé dans la nuit et la mer c'est "tassée" pour le lendemain...


Avec plus de 7 Beaufort en rafale, ça soufflait bien la veille... Surtout que le vent de Nord Ouest a la fâcheuse tendance à faire lever la mer.
  
Pour plus de confort, nous avions été mettre le bateau à l'eau la veille au port de St Quay... Un petit semi rigide dans la cour des grands!
 

Après un petit déjeuner bien sympathique au bar L'Ecume, le départ est fixé à 8h30 à la sortie du port. Les kayakistes ont pris un peu d'avance ce qui est tout à fait normal car pour eux le carburant, c'est leurs bras et leurs jambes! 

Le jour se lève, nous allons avoir une belle journée ensoleillée...


Toujours aussi impressionnant de voir autant de bateaux rassemblés sur l'eau... Et quand tout le monde part en même temps ça l'est encore +!



Comme la mer a beaucoup remué la veille, nous choisissons de pêcher près de la côte. En général les bars en profitent pour se gaver de poissons et autres nourritures chahutés par les vagues... L'année dernière, lors de ma première participation avec Erwan, nous avions sauver les meubles avec plusieurs bars, dont un seul maillé, pris au leurre de surface sur les bordures dans moins d'1 mètre d'eau... 
A peine 1/4 d'heure après le départ, nous apprenons par la VHF q'un premier poisson maillé a été enregistré, la pression monte, espérons que nous avons fait le bon choix!
Malheureusement, c'est une mauvaise stratégie! En 3 heures de pêche nous n'avons réussi à sortir qu'un seul bar de 20cm. Il faut changer de poste sinon ça sent la grosse douille... Comme les poissons ne sont pas à la côte, nous décidons d'aller les chercher au petit large dans plus de fond. La mer commence à remonter, le courant est en train de se former, nous devrions pouvoir les trouver sur les plateaux autour des têtes de roche... 
Arrivés sur place, il y a de l'activité; des mouettes qui piquent en surface et il y a des jolis échos au sondeur, c'est très bon signe. Nous sortons du poisson; daurades, vieilles, maquereaux, lieus, seiches... mais toujours pas l'espèce recherchée...  


Nous pêchons de nombreuses espèces de poissons comme cette daurade grise pour Fabrice, prise au jig, mais toujours pas de bars!




Nous profitons de notre pause casse croûte (très copieux ;) ) pour faire le point et réfléchir à une autre technique que nous maitrisons bien et qui pourrait enfin nous rapporter quelques bars... Je propose alors à mon frangin de rentrer dans les îles St Quay et de pêcher dans l'écume au leurre dur. 
En arrivant sur le spot, nous nous rendons compte qu'il y a beaucoup de monde sur place, et notamment les kayakistes. C'est peut être par là que nous aurions dû commencer... Il y a pas mal de courant, et les têtes de roche qui sont à fleur d'eau se font brasser part l'écume, nous allons vérifier si notre réflexion porte ses fruits...  


Les zones d'écume sont de véritables garde-manger pour nos chers labrax.




Il ne me faut pas plus de 5 lancers pour enfin réussir à sortir un bar correct! Yes!!! Il n'a pas l'air maillé, mais nous avons peut être trouvé notre pattern de la journée!

Un premier poisson, même s'il n'est pas maillé, qui nous redonne la patate!




Nous mettons vite ce poisson dans le vivier et continuons à pêcher de la même façon. Je réussis à faire passer un stickbait dans l'écume juste entre deux roches, dans un petit couloir d'à peine 1 mètre de large, et à la sortie... Bingo! Cette fois ci le frein chante... "Celui là est maillé, c'est sûr!" dis-je à Fabrice... Le poisson se bat très bien et se met en travers du courant, j'aurai sans doute pu le brider un peu plus mais en compétition, il vaut mieux toujours assurer avec un frein un peu plus léger plutôt que de casser ou décrocher un joli poisson...  


Premier poisson maillé! C'est bon ça...




Nous allons vite le faire mesurer par les commissaires (très sympathiques :) ). Verdict, 57 cm. Yes! 




Nous décidons donc de chercher le même style de spot pour voir s'il n'y aurait d'autres bars tentés par nos leurres de surface et nos jerkbaits.


Nous réussissons à faire 2 autres bars mais non-maillés... Il ne manque pas grand chose à chaque fois pour qu'ils soient comptabilisés, juste 2/3 cm...



Une petite heure avant la fin de la compèt', mon frangin commence à être fatigué, il faut dire qu'il a fait nuit blanche vu qu'il travaillait la veille... Il arrête de pêcher et se dit que de toute façon la partie est terminée. De mon côté, je persévère. Je suis encore motivé et je sais que jusqu'à la dernière minute il y a toujours une chance de faire du poisson... Fabrice reste aux commandes du bateau et se place près des têtes de roches susceptibles d'abriter du poisson. A dix minutes de la fin, sur un énième lancer dans l'écume avec un leurre à bavette, en reprenant contact avec mon leurre... Pendu!!! Je suis attelé par un bar, sans aucun doute maillé étant donné la puissance du combat... Ma persévérance a payé, je suis ravi!    

Je laisse à Fabrice l'honneur de faire la photo avec ce joli poisson car même si la pêche a été difficile pour lui, je sais très bien qu'il aurait également pu l'attraper si il avait été au maximum de sa forme...



Nous avons juste le temps de le faire valider par les commissaires et c'est déjà la fin de l'épreuve... Avec ce poisson de 54cm nous totalisons 111 points pour le classement général.

(comme je n'ai pas encore les photos du podium, je ne peux pas terminer cet article, je ferai une seconde partie dès que je les aurai récupérées)

@micalement, Nicolas.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire