mardi 4 novembre 2014

Surf by night...


Comme la pêche de nuit me réussit plutôt bien en ce moment, je remets ça une fois de plus. D'habitude j'y vais en soirée jusqu'à "pas d'heure" mais ce coup ci, pour une question d'horaire de marée, c'est à 4h du matin que j'ai rendez-vous avec mon ami William de Lannion. C'est un fidèle de mon blog et notamment de ma chaine Youtube; il adore visionné mes vidéos, surtout celle où j'attrape des daurades royales. Nous avions déjà fait une sortie ensemble en bateau au mois de septembre. Ce jour là nous avions attrapé beaucoup de poissons, surtout William... C'était la première fois qu'il allait pêcher en bateau et je me demande s'il n'a pas eu ce que l'on appelle : "la chance du débutant" ;)



William avait attrapé plusieurs lieus...




... et même une jolie morue!



Pour ma part j'avais sorti une nouvelle espèce de poisson: une bonite! Il y en a eu beaucoup d'attrapé depuis la côte et en bateau dans la limite des 6 miles cette année, certains prétendent que c'est dû au réchauffement climatique...


Une chose est sûre, avec William on ne s'ennuie pas! C'est un sacré petit bonhomme...


"Revenons à nos poissons", donc comme je le disais, nous sommes arrivés à 4h au bord de l'eau... C'est encore sur la Côte de Granite Rose que nous pêchons, mais sur une toute autre zone que celle des sessions dernières. C'est un spot que William connait très bien et en journée il y fait régulièrement de très belles pêches de bars, daurades grises et daurades royales principalement. Ce ne sont jamais des très gros poissons mais il s'éclate à les sortir sur du matériel "light". 
Je voulais vérifier avec lui s'il était possible d'y piquer des plus gros spécimens en nocturne. Quand nous arrivons sur la plage, la météo est très moyenne; il y a un gros crachin et un vent d'ouest très désagréable... Normalement ça doit s'améliorer dans les heures à suivre. Il nous en faut beaucoup plus pour nous décourager, et nous faisons bien car il y a de l'activité au fond de l'eau...   
Dès le deuxième lancer, sur la canne que j'ai esché avec du calamar, je prends une grosse tape... Je m'empare de celle ci et ferre immédiatement, mais malheureusement je ne réussis pas à piquer le poisson. Je ne ramène pas ma ligne complètement et laisse de nouveau mon appât. Le poisson revient à plusieurs reprises et avec un peu de patience je finis enfin par le ferrer!   

Yeesss! Un joli 55up pour démarrer la session c'est cool...


Les touches s'enchainent, notamment lorsque l'on utilise du couteau et du ver comme appâts. Elles sont très nerveuses et font penser à des touches de daurades grises.


Nos doutes se confirment assez vite, car William sort plusieurs daurades calibrées entre 400 et 800g.



Nous sortons quelques bars également mais pas très gros. William réussit même à faire une anguille... 


Un joli bar maillé pour William.



Le jour se lève et les touches se calment, le calamar n'a pas été très efficace dans l'obscurité. J'ai quand même eu une autre grosse touche mais je n'ai pas attrapé le poisson qui devait sans doute être un joli bar. Il n'y a plus que le couteau qui fonctionne et nous enchainons plusieurs sparidés...


Les daurades sont toujours sur notre spot, même si elle ne sont pas énormes, elles se défendent très bien.




Une surprise en fin de partie, une petite royale c'est laissée tentée par un pieds de couteau!



Un peu avant 9h nous sommes obligés de quitter les lieux car la mer remonte et le courant est arrivé très puissant. Nous avons bien sorti une vingtaine de poissons en tout, une satisfaction sur ce spot que nous n'avions jamais pêché de nuit. Il y a des chances que nous remettions ça dans les semaines à venir car il y a moyen d'y faire de très gros poissons, c'est sûr!



@micalement, Nicolas.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire