mercredi 5 novembre 2014

Une session squid pour changer!

 
Avec le refroidissement de l'air, et surtout de l'eau, certains poissons commencent déjà à quitter la côte bretonne, c'est le cas du maquereaux ou bien encore de la daurade royale. Mais il y en a d'autres qui, au contraire, attendent ces baisses de température pour se rapprocher du bord; la morue, la roussette, la sole... Et bien entendu le calamar!

Ce céphalopode, appelé aussi "encornet" par chez nous, est très convoité; certains le recherchent pour le cuisiner, alors que d'autres préfèreront le stocker au congélateur pour s'en servir comme appât pendant tout l'hiver...
En général on pêche le calamar du bord la nuit même s'il arrive parfois d'en faire en pleine journée. Il est préférable de rechercher des spots éclairés comme les zones portuaires par exemple.

Les éclairages des ports, qui restent allumer toute les nuits, attirent toutes sortent de poissons "fretin", et c'est sans doute pour cela que les calamars y rodent la nuit...


 Evidemment, le leurre "phare" pour les céphalopodes, c'est la turlutte! Elle imite à merveille la crevette et les calamars en sont complètement dingues!

Voici les turluttes que nous avons principalement utilisé pendant la soirée: les Fukushima Sea Shell.



Quand je rejoins Sébastien, Romain, et Paco sur la digue, ils ont déjà sorti quelques calamars. C'est très motivant pour la suite... Je les regarde animer leurs "crevettes", l'animation est très lente, il faut raser le fond sans trop gratter non plus sinon c'est la "croche" assurée.

A la sortie de l'eau, quand les calamars sont un peu énervés, ils prennent une couleur "pourpre" très particulière...


Les copains continuent de faire des "tubes", ils en décrochent même plusieurs dont un au raz de l'épuisette pour Paco; il faut dire que l'on est un peu en hauteur et ça n'est pas facile de les sortir de l'eau...  Pour moi c'est plus compliqué, j'accroche plusieurs fois, mais heureusement à chaque fois j'arrive à récupérer ma turlutte.
Ca devient très calme pour tout le monde mais ma persévérance finit enfin par payer, j'enchaine presque coup sur coup, 2 jolis calamars! 

Un magnifique "squid" qui fera mon bonheur en surfcasting léger cet hiver...


Sébastien clôt la session par un très joli calamar, bravo l'ami! 


Bilan de la sortie, 8 calamars à 4 pêcheurs, c'est largement suffisant... 



Comme il n'est pas trop tard et que nous ne voulons pas en rester là, Seb, Paco et moi enchainons avec un petit surfcasting léger, histoire de! Nous commençons par tester la digue même où nous pêchions les calamars. Nous avons quelques jolis touches chacun et il n'y a que moi qui réussis à piquer un poisson; un bar juste maillé, 42/45cm environ...  

Toujours aussi efficace le montage coulissant avec un plomb portugais de chez Delalande.


Nous sommes obligé de changer de poste car il y a 3 nouveaux pêcheurs qui se joignent à nous et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'ils sont un peu "sans gêne".
Nous nous mettons sur la plage voisine, mais les algues nous compliquent la tâche... Seul Sébastien fait un petit congre d'à peine 25cm!
Pas de chance, Seb et Paco abandonnent car le lendemain ils doivent se lever tôt. Pour ma part, je reste un peu sur ma faim, je décide d'aller finir ma session sur un spot où je sais que je serai en sécurité même si je suis seul dans le noir.  

La nuit est bien sombre, mais il y a tout de même quelques lumières et des balises pour m'aider à me repérer.


Arrivé sur les lieux, la mer est basse, trop basse à mon goût... Et mes doutes se confirment, pendant plus d'une heure, je n'ai pas une seule touche. J'insiste encore un peu car je sais qu'il y a du poisson à rôder dans les parages. La patience est la première qualité d'un pêcheur, non?
Je fais bien car dès que le courant commence à se mettre en place je commence à avoir quelques touches. Je valide très vite un premier bar de 45cm environ.

Selfie!!!


Je ferai un second poisson quasiment dans la foulée, un peu plus trapu celui là mais ne dépassant pas les 50cm... Ensuite je rentrerai raisonnablement à la maison car je commençais à avoir très froid au bord de l'eau, au thermomètre la température n'est plus que de 4 ºC...

Dédicace aux copains de la team Golden Royal qui n'ont pas pu rester et aussi à Anthony et Rodney qui auraient bien aimé être présent ce soir...




@micalement, Nicolas.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire