dimanche 7 décembre 2014

Une belle surprise en pêchant le congre...


Il fait de plus en plus froid et les fenêtres météo sont de plus en plus rares pour sortir les cannes... Avec Stéphane et William nous avions quand même envie tenté une nouvelle session nocturne au congre sur le même spot que la dernière fois. Il y a un tout petit créneau ce soir, le vent tombe et normalement le crachin que nous avons subi toute la journée devrait cesser...

Quand on arrive sur place, la nuit est très clair grâce à la pleine lune et, comme il n'y a pas de vent, il fait relativement bon au bord de l'eau même s'il ne fait en réalité que 4ºC...
Il y a beaucoup de courant et les plombs grappins ont du mal à tenir au fond de l'eau. Il faut attendre que le "jus" se calme pour percevoir les premières touches... C'est Stéphane qui est le premier à voir de toutes petites tirées sur une de ses deux cannes eschée avec une tête de calamar. Les touches sont légères mais parfois ça ne veut rien dire. Mon ami ressent le poisson tenter de fuir avec l'appât, il ferre! Pendu!!! La canne est bien courbée, le frein chante, c'est un joli poisson, "c'est sans doute un congre!" annonce Stéphane.  

On ne voit pas le bout de la canne de Steph, mais je peux vous assurer qu'elle était bien cintrée...


Stéphane est très serein car son bas de ligne est en acier... Après 5 bonnes minutes de combat assez difficile à cause du courant sur la bordure, il échoue un très joli congre.

Encore un superbe poisson de 4.7kg pour 1.25m!


Stéphane est en train de devenir le spécialiste du congre. Cette fois ci il le garde pour sa voisine qui sait très bien cuisiner le "serpent de mer"... 




Ca démarre bien. Nous avons d'autres petites touches mais nous ratons plusieurs fois nos ferrages, et lorsque nous ramenons nos morceaux de calamar, ils sont grignotés... Ca pourrait bien être du merlan, tous les ans, à cette période, il m'arrive d'en sortir quelques uns.

Un montage avec des perles nous aurait sans doute permis de faire du merlan, mais nous ne sommes pas venus pour ça!  



Encore des petites tapes pour moi, je patiente un peu plus cette fois ci, jusqu'à ce que je sente le poisson, qui n'a pas l'air si petit que ça, tenter de s'échapper avec mon appât... Je ferre! Et pendu!!! J'ai un poisson, c'est sûr, c'est plus gros qu'un merlan, c'est certain, à tout les coups c'est un petit congre... Mais lorsqu'il arrive au bord et perce la surface, c'est en fait un bar qui est au bout de ma ligne! Stéphane, qui est venu me filer un coup de main, l'attrape sans difficulté... Yesss!

Un joli bar de 60 cm...


Il y a donc quelques labrax à trainer sur la zone, c'est plutôt cool... Des petits poissons sont toujours autour de nos lignes, il y en a même un qui vient à plusieurs reprises sur mon appât, je tente de le ferrer 3 fois mais je n'arrive même pas à le piquer; le bout de calamar devait sans doute être trop gros pour la gueule du poisson... 
De son côté William réussit également à faire un bar maillé, tandis que Stéphane attrape enfin l'un des responsables de nos ferrages ratés... Un merlan! Il casse aussi sur un autre congre qui lui a joué un drôle de tour en se calant dans les rochers, dommage...  

Un bar de 43/44 cm environ pour William.


Stéphane s'empresse de le remettre à l'eau... Plus vite un poisson est remis dans son milieu naturel, plus vite il repartira sans la moindre séquelle.


En voici enfin un merlan! Piqué sur un hameçon 4/0 quand même...


Avec l'étale les poissons sont plus calmes, il y a juste un petit merlan qui vient de temps en temps chatouiller les lignes... "C'est très calme..." me confie Stéphane, "C'est souvent sur l'étale que l'on fait les plus gros poissons..." lui dis-je.
Quelques minutes plus tard, je vois mon scion vibrer timidement... Je me dis qu'à tous les coups, c'est encore un pin's! Mais, quand je saisis la canne, je prends une bonne tirée. Je me rapproche de l'eau en restant toujours en contact avec le poisson sans qu'il ressente la moindre résistance... Il est en train de fuir avec ma lanière de calamar, c'est le moment de ferrer! Pendu!!! C'est un beau bébé, je suis obligé de desserrer le frein de mon Ultégra pour lui rendre un peu de leste... Ca sent le congre à plein nez, j'appelle Stéphane à la rescousse... Au bout de 3/4 longues minutes j'aperçois le poisson à la surface avant qu'il ne fasse un gros "rush" pour regagner le fond, et c'est encore un bar!!! Et plus gros que le premier en plus! J'arrive finalement à le caler entre les rochers sur la bordure et, avec l'aide de Steph, nous le mettons délicatement au sec...  

Lunker!!!



70 cm tout rond pour ce superbe poisson estimé à 3.5/4kg...




Ce bar était vraiment très épais, je n'avais jamais vu ça... 42 cm de diamètre au niveau de la partie la plus large de son ventre.



Un tel spécimen mérite amplement sa liberté... Il est sans doute venu sur ce spot pour faire  des réserves avant de rejoindre ses congénères dans les semaines à venir sur les frayères au large.


Nous insisterons une heure environ après ce superbe coup de ligne mais nous ne ferons rien de plus...

Quelle session! Mon seul regret  est que William n'ait pas sorti de congre car c'était un peu pour cela qu'il était venu... Il faut dire que les "serpents de mer" n'étaient pas aussi actifs que la dernière fois pourtant nous étions quasiment dans les mêmes conditions de marée. 

Même s'il n'a pas attrapé de congre, William était très heureux d'avoir été présent pendant cette excellente session nocturne...





@micalement, Nicolas.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire