vendredi 26 décembre 2014

Quand la Corse débarque en Bretagne!


Il y a quelques années maintenant, grâce à mon blog, j'avais fait la connaissance de Philippe. A cette époque il vivait dans le Sud Est de la France et pêchait essentiellement dans le Rhône à l'anglaise, au feeder et au quiver... Ce sont des techniques très productives sur ce fleuve peuplé de carpes, de tanches, de barbeaux et autres poissons blancs.
Puis, pour des raisons professionnelles, il est parti en Corse. Il en a profité pour s'essayer à la pêche en mer mais, sur la côte Sud de l'île, il faut croire que les poissons étaient à désirer... Philippe a persisté mais n'a réussi à sortir que des tout petits poissons en surfcasting, la seule prise correcte qu'il a attrapé était un petit barracuda en pêchant au leurre souple dans le port de Calvi.
Pendant ce temps, sur mon blog et sur Facebook, mon ami voit les photos de jolis poissons défiler; bars, daurades royales, congres... Il n'avait qu'une envie, venir en Bretagne pour voir et attraper du gros poisson...
C'est chose faite! Philippe est donc remonté dans notre belle région voir sa maman à Penvenan et en a profité pour venir faire une petite session nocturne au congre avec moi et Stéphane... Mon ami corse, passionné également de photographie, avait envoyé avec lui son appareil. C'est donc lui qui a immortalisé les meilleurs moments de cette sortie de nuit.


 Les cannes sont à l'eau, il n'y a plus qu'à patienter...



Ca démarre timidement, le courant est peut être encore un peu fort. Nous ramenons les lignes pour voir si les crabes n'ont pas dépouillé nos hameçons... Et là, c'est le drame! Stéphane casse son moulinet alors qu'il ramenait simplement sa ligne...


Impressionnant!



Stéphane se rappelle que son moulinet avait fait quelques petits craquements lors de sa dernière session notamment lorsqu'il avait sorti une raie de 4.1kg. De plus, les combats qu'il a eu avec de nombreux congres dernièrement avaient peut être déjà fragiliser son moulin...


Il y a une semaine environ Stéphane avait sortie cette jolie raie. Il n'y a rien de pire pour abimer le matériel... C'est un poisson qui se cale au raz du fond et pour la décoller, il n'y a pas le choix, il faut forcer!



Après une bonne demie heure d'attente, nous avons enfin une première touche et c'est mon ami corse qui est concerné... Sur nos conseils, il prend contact avec le poisson et attend qu'il fasse une longue tirée signifiant que celui ci tente de fuir avec l'appât en bouche. Philippe ferre et pendu! Le combat est assez long et le poisson reste collé au fond. Il faudrait le brider pour bien faire mais mon ami n'a pas mis de crinelle d'acier. Ce qui devait arriver, arriva, le poisson c'est caler au bord dans une roche ou un obstacle... Nous essayons chacun notre tour de le débloquer mais en vain, pourtant le poisson est toujours au bout car lorsque l'on pose la canne, le scion bouge de temps en temps. A un moment donné, le poisson s'est mis à tirer un peu plus, alors Stéphane, qui était à côté, s'est emparé de la canne pour le débloquer! "Ca a marché!" Mais notre joie est de courte durée car après 2/3 tours de moulinet, le poisson n'est plus au bout... Steph récupère la ligne, le fluorocarbone est coupé net, c'était sans doute un congre... Dommage...     
Cette fois ci c'est une de mes cannes qui bouge légèrement. J'ai de toutes petites tirées, "c'est du merlan ça!" me suggère Steph. "On verra bien!" lui dis-je tout en ferrant. Hé bien non, ce n'est pas un merlan, où alors il est très gros! La défense du poisson me fait penser à celle d'un congre et c'est en effet un "serpent de mer" que je mets au sec...
  
Un joli "serpent de mer" de 2.6kg, par toujours très rassurant quand on les porte...



J'ai à peine le temps d'admirer ma prise que c'est au tour de ma seconde canne de frétiller! C'est encore le même genre de touche... Je prends ma canne en mains et immédiatement je ressens le poisson fuir. Sans me poser de question, je ferre... Bingo! Encore un poisson!!! C'est de nouveau un congre, plus petit que le premier...  


Deux poissons en à peine 3/4 minutes, c'est ce qu'on appelle un joli doublé!



C'est maintenant au tour de Stéphane d'être attelé. Une demie heure plus tôt il venait de manqué un ferrage et commençait à se dire que ce n'était pas sa soirée... C'est un joli poisson qu'il a au bout, Steph se demande même si ce n'est pas un bar. Il se bat très bien et tente à plusieurs reprises de détendre sa ligne en revenant vers le bord; c'est très caractéristique de la défense de notre cher labrax... Un ou deux jolis rushs en surface et c'est finalement un congre qui approche. Je vais filer un coup de mains à mon ami pour échouer le poisson dans les rocher mais il a bien avalé l'appât et il ne me reste que 4/5cm pour prendre la crinelle d'acier... Le congre se débat, mes doigts glissent sur le fil et c'est la casse... Je suis désolé... Ce n'est vraiment pas la soirée pour Stéphane... Il n'a pas trop de regrets car ce n'était qu'un congre, mais il est quand même déçu de l'avoir perdu si près du bord!  


Notre "paparazzi" était sur place, il pu immortaliser la scène juste avant le drame... Si on regarde bien sur la photo, on voit même la tête du poisson juste sous mon bras gauche...



L'étale de basse mer est très calme, nous espérons que le début du flot sera plus pêchant... Philippe en profite alors pour nous parler de sa passion pour la photographie qu'il réalise en format RAW pour pouvoir retravailler ses prises sur les détails, la netteté, les contrastes et les couleurs afin de rendre ses clichés d'une qualité maximale... Très intéressant!
Il faudra attendre une grosse heure pour revoir enfin des touches, et c'est encore pour "bibi"! Je saisis ma canne de gauche qui vient de bouger tandis que celle de droite est également en train de frétiller. N'ayant que deux bras, je donne un bon ferrage sur la première ligne que je donne à Stéphane, et je m'empare de la seconde. Mon ami sent que ça tire et ferre de nouveau, le poisson est piqué, il le ramène... De mon côté aussi ça part, je ferre également, et il y a quelque chose au bout, deuxième doublé de la soirée!!! C'est un un joli bar pour Stéphane, et le troisième congre de la soirée pour moi.


Stéphane a de nouveau le sourire... Il a bien agit en ramenant ma canne, j'aurai fait la même chose pour lui.



 53 cm pour ce bar, bien trapu une fois de plus...


A cette période, nous attrapons des bars "par accident", car ce n'est pas ce poisson que nous recherchons en priorité.. C'est pour cela qu'ils retournent immédiatement dans leur milieu naturel... 


Nous n'aurons plus la moindre touche ensuite, nous traçons la route vers 2h du matin. Même si Philippe n'a pas sorti de poisson, il est très satisfait. Depuis le temps qu'il n'avait pas vu un poisson "potable"...

Nous n'avons gardé qu'un congre cette nuit pour la maman de Philippe, les deux autres sont également retournés à l'eau...





Un grand merci à Philippe pour les photos, nous essayerons peut être de remettre ça avant qu'il ne reparte à la mi-janvier. N'hésitez pas à visiter son site sur la photographie en noir et blanc en cliquant sur la photo ci dessous.





@micalement, Nicolas.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire