mardi 12 mai 2015

Il était temps!


On peut dire que cette année les "belles au sourcil d'or" se sont faites désirer... Quand je pense que certains de mes copains de la team "Golden Royale" étaient prêts à pêcher la daurade dès le début mars! Il aura fallu attendre cette deuxième semaine de mai pour attraper ma première royale...
Nous avons fait quelques tentatives tout au long du mois d'avril avec mon ami Stéphane mais en vain! Pourtant les conditions météorologiques étaient plutôt pas mal. L'hiver a été assez doux et à la mi-avril nous avons eu une belle vague de chaleur.

Heureusement qu'il y avait quelques congres pour nous donner un peu de sensations ces dernières semaines...


Petite parenthèse 
On cherche toujours à comprendre pourquoi les daurades royales sont en retard et on se dit souvent que c'est parce qu'il fait trop froid et que la température de l'eau est trop basse... Eh bien je ne pense pas que ça soit un facteur très important. J'ai fait quelques petites recherches via le site Météociel et j'ai comparé par exemple le 25 avril 2015 au 25 avril 2013, année où des daurades royales avaient été attrapées dès la première quinzaine d'avril..


Carte des températures de la mer  le 25 avril 2015



Carte des températures de la mer  le 25 avril 2013



Si l'on regarde de près ces deux cartes, on peut constater que en 2015 l'eau était à 10/11 °C dans notre région. En 2013 elle n'était qu'à 8/9 °C sur le même secteur car l'hiver avait été plus rude... Il y a deux ans, les "belles au sourcil d'or" étaient déjà arrivées depuis 3 semaines à cette date du 25 avril! On peut donc en conclure que la température de l'eau n'est pas un facteur important quant à la migration des daurades royales sur nos côtes. Finalement on se dit que plus l'hiver sera doux et plus ces sparidés arriveront tôt sur le littoral... J'ai bien l'impression que c'est le contraire!

Revenons à nos moutons!
Après le travail, je suis allé chercher une poignée d'arénicoles sur Louannec, et 30 minutes plus tard, me voici  au bord de l'eau... Il y a un vent de Sud-Ouest très désagréable, j'espère que ça ne va pas trop me déranger pour distinguer les touches. De plus, j'ai souvent remarqué que, lorsque le vent pousse sur la bannière du nylon, les poissons sont beaucoup plus timides. C'est à se demander si les daurades royales ne ressentent pas les vibrations du fil dans l'eau...


Mes deux Shimano Ultégra 5500 sont prêts à chanter...
 

Cela fait une bonne heure que je patiente, pas la moindre touche, c'est vraiment très compliqué avec le vent. Il faut être bien concentré et surveiller le sillon qui bouge en quasi permanence... Je repère un mouvement anormal et préfère prendre ma canne immédiatement pour mieux ressentir les touches si c'est bien un poisson. Il y a quelques chose qui tire sur ma ligne, mais avec cette brise je suis incapable de savoir si c'est un petit bar, un tacaud ou autre, ou si c'est la première daurade de ma saison 2015 qui joue avec mon arénicole. Le poisson essaie de fuir avec le vers, je ferre! Bingo!!! Les "rushs" sont puissants, c'est sûr, c'est une royale! Un bon petit combat s'en suit, puis je réussis à l'échouer sur le goémon... Yeeesss!!! 


La voici enfin cette première royale le la saison 2015!!!




Un joli poisson de 1.8kg pour démarrer la saison...




Voici la vidéo de ce joli coup de ligne:




La suite de la session sera très calme, trop calme... Il faut croire que les "belles au sourcil d'or" commencent seulement à se rapprocher de la côte...


Un petit clin d'oeil à mon ami Ali qui était également à la pêche ce jour là avec ses deux petits loups ;)





@micalement, Nicolas.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire