vendredi 16 octobre 2015

En mode rockfishing!


Depuis plusieurs mois Quentin avait pris contact avec moi via Facebook pour partager une session avec lui et son ami Yann. Il m'avait proposé de faire un rockfishing sur un spot "secret" qui regorge de poissons avec principalement des vieilles et des gobies. Nous nous sommes donnés rendez-vous sur une zone portuaire quelque part en Côtes d'Armor...

Le rockfishing n'est pas une pêche qui m'attire, même si le matériel que l'on utilise est assez light, je trouve que les sensations ne sont pas assez fortes avec des poissons souvent très petits... Mais Quentin et Yann m'ont certifié qu'il y a parfois de jolies vieilles à trainer dans les enrochements, j'espère bien en toucher une!


Quelques semaines plus tôt Yann avait piqué une très belle vieille sur le spot!



Nous pêchons dans les deux premiers mètres du bord, les poissons sont calés dans les blocs rocheux de la zone portuaire. Il suffit juste d'animer des petits leurres souples autour des roches et dans les trous formés par ces derniers. Nous utilisons principalement des petits Slug de 2 à 3 pouces collés sur des petites têtes plombées de 2 grammes environ.
Les premières touches ne tardent pas mais ce n'est pas évidant de piquer les poissons car ils sont très malins; ils mordent nos leurres du bout des lèvres... De plus, les plus petits spécimens ont tendance à se précipiter sur les leurres empêchant leurs ainés de mordre...


Les premiers poissons sortent de l'eau... Ils ne sont pas gros mais j'avoue bien m'amuser tout de même!



Nous piquons tous du poisson, beaucoup de vieilles, quelques gobies et quelques blennies. A trois nous en avons bien sorti plus d'une vingtaine, de toutes les tailles et surtout de toutes les couleurs...


Vert, rouge, orange, marron... On en voit de toutes les couleurs! Ci dessous, un gobie rouge.



Comme nous n'arrivons pas à sortir de gros spécimens, nous changeons de spot pour voir s'il n'y a pas du bar à trainer hors du port. Malheureusement nous sommes gênés avec le vent de Nord -Est et nous ne trouvons pas la moindre activité... Il est temps de revenir sur le premier poste car avec la marée montante l'eau est en train de rentrer dans le port et il y a un courant très intéressant qui est en train de se mettre en place...
Nous plombons un peu plus nos leurres pour tenir le courant, avec 5g c'est nickel. Je prends plusieurs grosses cartouches mais je n'arrive pas à piquer le poisson, il réussit même à arracher mon Sexy Impact de sa tête plombée... J'en recolle un vite fait, et au lancer suivant bimmm! Gros tape, je ferre, et cette fois ci je suis attelé! Je préfère desserrer le frein car je suis en tresse fine et en 27 centièmes de fluorocarbone... La canne est bien cintrée, je réussis à rapprocher le poisson du bord, c'est une très jolie vieille qui termine au sec sur la digue.  

L'ensemble SRLF Anmaxxx/Ramenium Ci4 a bien fait le boulot!


Nous l'avons vite remise à l'eau en esperant qu'elle continuera à grossir, et peut être qu'un jour on l'attrapera de nouveau! 


Je suis obligé de rentrer car on m'attend à la maison mais Quentin et Yann vont insister encore deux bonnes heures sur la montante. Ils feront d'autres petites vieilles, mais aussi un petit bar et 2 rougets.


Rougets, bars, vieilles, gobies... Il y a vraiment de tout dans les ports!



Merci à Quentin et Yann pour le partage de cette session rockfishing, ils m'ont réconcilié avec cette technique. J'espère remettre ça et peut être de nuit pour voir s'il n'y a pas des poissons encore plus gros. J'ai rencontré deux jeunes vraiment très passionnés avec une vision de la pêche identique à la mienne. La pratique du no-kill est une évidence pour eux s'ils veulent continuer à prendre du poisson dans les années à venir... Ca fait vraiment plaisir de voir une nouvelle génération de pêcheurs aussi respectueuse de la ressource.

Petite vidéo complémentaire réalisée par Yann:

 


@micalement, Nicolas.    

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire