jeudi 12 novembre 2015

Une goutte d'eau dans un océan...


A l'heure où des mesures drastiques risquent d'être prises pour le protéger, voici un joli bar estimé à 70cm que j'ai attrapé ce weekend en surfcasting léger.
Une fois de plus j'ai préféré rendre sa liberté à ce gros géniteur... Je ne roule pas sur l'or, avec ce poisson j'aurai sûrement pu faire plusieurs repas pour ma petite famille, mais j'ai fait le choix de le remettre à l'eau car je sais que depuis plusieurs années sa population va très mal. J'ai libéré ce bar en souhaitant qu'il puisse aller se reproduire en début d'année prochaine et je l'espère aussi dans les années à venir... Certes, ce n'est qu'une goutte d'eau dans un océan, mais en faisant ce geste j'ai la conscience tranquille vis à vis de la ressource; je ne me sens aucunement responsable de son déclin. Aujourd'hui je préfère pêcher des bars et les remettre à l'eau plutôt que de ne pas en attraper demain parce qu'il n'y en aura presque plus...


Un geste devenu automatique...



Il y a encore du travail pour faire changer les mentalités de certains pêcheurs récréatifs, heureusement que les nouvelles générations sont beaucoup plus conscientes qu'il est important de préserver la ressource. Je ne suis pas un "pro" no-kill, il m'arrive de garder un bar, une daurade ou quelques lieus jaunes de temps en temps, mais je suis raisonnable. Le gros problème c'est ces pêcheurs qui ne savent pas s'arrêter quand les poissons sont très mordeurs, il y a aussi ceux qui font du business pour arrondir les fins de mois, ou encore ces anciens qui se foutent de l'avenir puisqu'ils ne seront plus là, sans oublier les vantards qui adorent exposer leurs tableaux de chasses sur leurs éviers, etc... 
Bref... Avec les nouvelles mesures de la commission européenne il va y avoir du gros changement, et finalement ce n'est pas moi que ça va gêner! 


@micalement, Nicolas. 

2 commentaires :

  1. Bien dit ! je remonte ton blog cet hiver en attendant de ressortir les cannes ! vraiment intéressant :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Ronan. Les mesures qui ont été prises depuis par la commission européenne sont sévères, mais il faut passer par là si on veut que la ressource de bars se reconstitue. Dommage que les restrictions ne soient pas les mêmes au Sud du 48 ème parallèle, c'est à rien y comprendre... Mais on a déjà fait un grand pas! En 2016 je n'ai même pas eu envie de pêcher du bar, c'est pour cela que je me suis concentré sur la daurade royale... On verra bien cette année... Bonne saison 2017 à toi.

      @micalement, Nicolas.

      Supprimer