vendredi 11 mars 2016

Ca fait du bien de plier du carbone!!!




Voilà plus de deux mois que je n'avais pas sorti les cannes de surfcasting. Même si je n'avais pas trop de temps à cause des travaux dus à mon aménagement près de la Côte de Granite Rose, je guettais les prévisions météo pour essayer de faire une petite session aux appâts, histoire de décompresser un peu...
Un coefficient de 70, une marée basse vers minuit, le vent qui tombe complètement dans la soirée... Le voilà enfin ce créneau tant attendu! Je propose à quelques copains de la Team de venir faire un petit tour au bord de l'eau mais personne n'est disponible à part mon fidèle ami Stéphane. Je leur ai pourtant dit que "ça sentait le poisson" pour ce soir, tant pis pour eux! ;)
Nous nous donnons rendez-vous vers 21h15, en arrivant le bord de mer est très calme... Nous préparons vite fait les montages et, quelques minutes plus tard, les lignes sont à l'eau. 

Les cannes sont lancées, la patience est de mise...


Le temps commence à défiler et nous n'avons pas la moindre touche, bizarre, nous décidons de boire un petit café histoire de se réchauffer un peu.

La pause café est très importante à la pêche, car en général c'est toujours à ce moment là que l'on a des touches!


A peine le temps de prendre ma tasse dans les mains, que je vois le scion de ma SRLF Black Surf vibrer. Je pose mon café à l'arrache dans les rochers et me précipite pour saisir la canne. Le poisson est déjà en train de fuir avec l'appât, je ferre immédiatement! Pendu!!! Il n'a pas l'air vilain, il y a longtemps que je n'avais pas vu mon scion plier ainsi... Je garde le frein assez serré car, à la manière dont il se défend, je sais d'avance que j'ai affaire à un congre; il ne faudrait pas qu'il se coince dans les rochers... Pendant le combat, le nylon fait du bruit en glissant sur les anneaux, c'est une preuve que c'est un gros spécimen. Je réussis à le rapprocher du bord, Stéphane l'attend de pieds ferme avec la pince à poisson; pas facile de saisir sa mâchoire inférieur, la troisième tentative sera la bonne, merci Stéphane!

Verdict, environ 1.60m!!!


Je ne souris pas beaucoup car j'ai du mal à lever ce joli spécimen qui accuse tout de même 7.5kg sur le peson!


Nous remettons vite ce congre à l'eau en espérant le repêcher un jour avec plusieurs kilos en plus...


De son côté Stéphane a eu une très grosse tape mais, comme nous étions occupé avec ce gros congre, il n'a pas réussi à ferrer... Nous continuons à avoir quelques touches de temps en temps, mais c'est très timide, nous nous demandons si ce n'est des petits congres, voir même des merlans qui grignotent nos appâts. Steph réussit à en piquer un, et c'est bien des petits congres qui jouent avec nos nerfs...

 Il n'est pas bien gros, mais sortir un poisson ça fait toujours plaisir...


Un peu plus tard mon ami a une touche plus sérieuse, nous voyons sa canne se plier progressivement, il a juste le temps de prendre cette dernière avant qu'elle ne fasse valser le trépieds. Stéphane ferre et ressent aussitôt un poisson très lourd au bout de sa ligne.

Stéphane est obligé de faire des grosses tirées pour essayer de brider le poisson.


A deux reprises il se fait complètement bloquer dans des obstacles au fond. En laissant le poisson reprendre du fil, Steph réussit à chaque fois à dégager le poisson... Il n'est plus qu'à quelques mètres du bord, mon ami le fait monter en surface, et c'est... une raie bouclée!!! 

Une jolie raie de + de 3kg.


L'hameçon était bien piqué dans la mâchoire.


La raie est un poisson que l'on trouve de moins en moins sur nos côte, son espèce est même en voie de disparition (voir article: la raie, un poisson à éviter). 
Après l'avoir remise à l'eau, c'est à mon tour d'avoir des touches, elles sont encore timides, mais je décide de patienter plusieurs minutes avant de tenter quoi que ce soit cette fois ci... Le poisson a trainé mon appât sur plusieurs mettre, je décide de ferrer! Je suis attelé de nouveau par un congre mais il n'est pas bien gros...  En fait il faut les laisser bien avaler l'appât pour les piquer, en même temps c'est un peu normal sur des petits poissons car nous utilisons du 4/0!
A l'étale je dis à Stéphane: "tiens pas de touche, normalement c'est à l'étale que j'attrape toujours un bar? Allez, un de 60cm!!!". "Un de 90cm, tant qu'à faire!!!" me dit mon ami. Les cannes sont figées, nous attendons un bon moment puis décidons de remonter les lignes pour vérifier les appâts... A ma grande surprise, sur la deuxième ligne je ramène un poisson qui ne s'est pas du tout débattu; un bar!!! Honnêtement je pensais que c'était un petit paquet de goémon...

Il ne fait pas 60cm mais je n'étais pas loin. Il avait littéralement avalé l'hameçon 4/0, j'ai réussi à le retirer délicatement afin de lui rendre sa liberté. 


Nous l'avons très vite remis à l'eau. Je ne sais pas si il était déjà allé se reproduire mais il n'était pas très vif au combat... 


Ca sera beaucoup plus calme sur la marée montante, nous ferons juste un dernier congre d'environ 5kg.

Ca sera le dernier poisson de la session...


La saison démarre plutôt bien, nous étions venu chercher des gros poissons et nous en avons trouvé... La nuit était très agréable, il ne faisait que 3 °C mais, comme il n'y avait pas de vent, on ne les sentait pas. Nous essayerons de remettre ça dans les semaines à venir avec les copains de la Team si la météo le permet évidemment ;)

@micalement, Nicolas.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire