samedi 16 juillet 2016

Les "belles" sont revenues, mais pour combien de temps?


Sans vouloir faire de mauvais jeux de mots on peut dire que ces dernières semaines les daurades royales s'étaient faites la "belle"...
Je ne suis pas beaucoup sorti ces derniers temps mais aux dires de mes copains de la Team qui vont régulièrement au bord de l'eau, je n'ai pas raté grand chose... Quelques poissons ont été attrapés tout de même, je pense notamment à mon oncle Jean qui a fait une jolie daurade royale de 2.5kg, mais c'est juste une belle prise parmi plusieurs bredouilles... De mon côté j'ai fait des sessions "express", quelques unes en estuaire, qui m'ont permis de faire quelques poissons dont une seule daurade royale maillée. 

 C'est compliqué cette année mais l'expérience et la connaissance de ce poisson permettent de tirer son épingle du jeu...


J'ai eu plusieurs belles touches qui m'ont fait penser à des daurades royales mais il faut croire que je me suis trompé, ou alors elles sont très très méfiantes cette année...

Voici 3 exemples de preuves que les appâts ont croisé des daurades royales... A gauche, un hameçon légèrement écrasé après avoir eu une touche au couteau. Au milieu un crabe qui s'est fait croquer lors d'une session avec Gérard et Michel mon ami de Marseille. A droite, un hameçon écrasé après avoir eu une touche à l'arénicole.




Sur la côte de Granite Rose, il y a pas mal de poissons à trainer, beaucoup de bars et aussi des daurades royales, mais c'est essentiellement du petit; ils dépassent rarement la maille légale. Pourtant il y a du potentiel sur ce secteur, et j'espère bien réussir à trouver du gros poisson.


Il n'y a que de la petite "plaquette" en ce moment dans mon "jardin", j'attends de trouver  leurs parents avec impatience!


Petite royale deviendra grande...




Ce dimanche matin j'avais rendez-vous avec Sébastien à 8h. Mon ami est arrivé largement avant moi, depuis 5h il est en place! Je l'appelle sur la route pour savoir si ça mord? Il me répond qu'il y a eu une grosse activité pendant 1h30 mais que ça c'est bien calmé; il a sorti du bar dont un maillé, de la daurade grise et de la daurade royale portion.
Quand je rejoins Seb, la mer remonte déjà depuis deux bonnes heures, il y a un vent d'ouest  avec des rafales assez fortes mais c'est largement pêchable. Je prépare très vite mes cannes, et en moins de 15 minutes mes montages sont à l'eau. 

Les lignes sont tendues, il ne reste plus qu'à patienter...


C'est très calme, nous nous éloignons un peu pour flâner à la recherche d'éventuels crabes que nous pourrions utiliser en guise d'appâts. En revenant Seb me demande si c'est normal que l'une de mes cannes plie autant! C'est peut être un gros paquet d'algues qui a pris mon fil dans le courant... Mais, lorsque je saisis ma canne, je ressens comme de coups de tête... Je préfère ferrer pour assurer le coup, Bingo!!! Il y a bien quelque chose au bout! C'est un joli poisson, c'est sûr, mais sa défense me fait plus penser à celle d'un bar; pas de gros coups de tête et ce dernier joue avec son poids dans le jus... Arrivée au bord, c'est finalement une daurade royale que j'échoue dans le goémon.

Une "belle au sourcil d'or" de 2.2kg qui fait bien plaisir...


Nous insistons un peu mais le courant et les algues ne nous facilitent pas la tâche, même si nous avons eu quelques touches intéressantes, nous décidons de changer complètement de zone... 

A plusieurs reprises nous nous sommes faits dépouiller nos crabes!


Nous partons en mode "prospection" sur un spot que l'on pense plus facile à pêcher sur marée haute. 
L'endroit a l'air plutôt sympa, nous sommes à l'abri du vent et chose rare en estuaire, nous sommes à pêcher sur de l'herbe! C'est le grand confort, ça change de la vase...
Très vite Seb a des touches mais ce sont des petits poissons, principalement des petites vieilles, qu'il ramène. 

Il y a bien longtemps que l'on avait pas attrapé autant de vieilles dans nos estuaires... 


Nous insistons et, après avoir sorti plusieurs petits bars, j'ai une touche plus sérieuse sur ma canne de droite. Je la prends immédiatement en mains, et, à la façon dont ça croque au bout de la ligne, je suis certain que c'est une royale... J'attends qu'elle tente de fuir avec l'appât et bimmm! Je ferre, c'est pendu!!! Sur le coup je pense que c'est un très gros poisson car j'ai du mal à le décoller, mais en fait celui ci est en train d'essayer de se caler au fond... Il s'épuise, je réussis à le rapprocher du bord, Sébastien vient m'aider pour assurer la prise, c'est de nouveau une jolie daurade royale. 

La voici cette deuxième daurade royale de la journée! Sur la photo on peut distinguer la gueule pavée de notre "belle au sourcil d'or"; des boules de dents! On comprend mieux pourquoi régulièrement on se fait tordre les hameçons ;)


Nous n'insisterons pas beaucoup après ce joli coup de ligne car le temps a passé vite et il est déjà midi. Il ne faudrait pas que la pêche empiète de trop sur la vie de famille. Nous reviendrons prospecter sur cette zone, c'est sûr, et nous vérifierons si les royales y passent régulièrement ou si c'était juste un coup de chance!


@micalement, Nicolas.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire