dimanche 24 juillet 2016

Sortie en surf à l'arrache...

 

Après le gros coup de chaud de ces derniers jours je me dis que la montée en température de l'eau a forcément rapprocher les poissons de la côte, et plus particulièrement les daurades royales. Il y tout de même 15 degrés de moins entre la journée d'hier et celle d'aujourd'hui, c'est impressionnant, espérons que cela ne va pas leur fermer la gueule...

Fini le cagnard, le ciel bleu à perte de vue et le soleil brulant... On repart sur des températures classiques, autour de 20/23°C en bord de mer.



C'est "à l'arrache" que je vais aborder l'estuaire aujourd'hui, en effet, je n'ai pas eu le temps d'aller chercher des appâts et en plus je n'ai que 2 heures de disponibles devant moi... Je pêcherai donc avec du couteau congelé et du crabe, on verra bien, au pire je prendrai un bon bol d'air! En arrivant les conditions sont plutôt correctes, il y a juste un vent de Sud/Sud-Ouest qui s'engouffre dans la vallée, normalement il devrait se calmer au fil de l'après midi. Je me dépêche de préparer mes lignes car je sais que je ne vais pas avoir beaucoup de temps pour pêcher efficacement. Avec la hausse des températures il y a de grande chance que les algues vertes aient proliféré; lorsque le courant généré par un coefficient de presque 90 va reprendre, je risque d'être très gêné...
Les cannes sont à l'eau, j'en profite pour prendre ma caméra PNJ SD 23 dans mon sac. Je n'ai pas le temps de l'installer que je vois l'un des scions vibrer, c'est la canne sur laquelle j'ai monté un gros crabe avec deux hameçons en série qui est concernée. A peine en mains je sens le poisson faire une grosse tirée en continu, je ferre, c'est pendu!!! C'est une belle royale, c'est certain, je suis obligé de desserrer le frein de l'Ultégra pour amortir les gros coups de tête. Je suis le poisson qui dévale l'estuaire en se mettant en travers du courant, il me donne du fil à retordre en essayant de se caler dans les obstacles au fond... Ce dernier commence à s'épuiser, c'est le moment de l'échouer sur l'estran...


Montage avec hameçons en série validé!




Un poisson bien gras qui était gavé de crabes dans les intestins...



C'est vraiment dommage que je n'ai pas eu le temps de placer ma caméra, je pense que ça aurait fait une belle séquence. Je relance ma ligne et vérifie la seconde qui est au couteau. L'appât a été grignoté par les crabes, j'en remets un tout frai.
J'installe ma caméra au niveau de ma poitrine avec le harnais pour tenter de filmer un combat avec un poisson sous un autre angle. Il faudra attendre plus de 30 minutes pour que je la mette en marche, la ligne eschée au couteau vient de trembler. Je saisis la canne concernée, le poisson est en train de croquer l'appât...

La suite en vidéo: 


Cette deuxième royale était estimée à 1.2/1.5kg, j'ai préféré la relâcher car j'ai déjà conservé la première qui m'assurera deux bons repas...

Il n'y a pas que le bar que l'on peut relâcher, toutes les espèces sont concernées par la surpêche. Si l'on veut profiter de notre passion dans les années à venir, il va falloir adopter ce geste...   


L'eau commence déjà à remonter avec son lot d'algues vertes, il est temps pour moi de repartir... Deux touches, deux royales piquées, pour une sortie à l'arrache c'est plutôt réussi!




@micalement, Nicolas.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire