mercredi 31 août 2016

Une pêche aux appâts en bateau pour changer...


La pêche aux appâts en bateau est une technique très intéressante, surtout si l'on utilise la même canne que lorsque l'on pêche au leurre. Avec la tresse les touches les plus discrètes se ressentent, et, si on a la chance de piquer un joli poisson, l'adrénaline est garantie...
C'est avec Philippe que j'ai rendez-vous ce matin. Ces dernières années, avec la diminution générale de la ressource en poissons, il n'attrape plus grands chose, quelques maquereaux en saison, un peu de lieus et quelques daurades grises en été. Pour l'aider à mieux pêcher, je lui ai proposé de lui montrer comment je procède lorsque je recherche les poissons aux appâts naturels en bateau. 


Voici le montage "type" que j'utilise en bateau: un coulisseau avec un plomb de 30/40g, une perle molle pour protéger le noeud, un émerillon baril, un morceau de fluorocarbone de 1.20m et un hameçon de n°2 à 2/0 selon l'appât utilisé. 



Nous allons faire la fin de marée montante, le coefficient n'est pas très élevé, à peine 70, espérons que les poissons seront au rendez-vous. Les daurades grises devraient être présentes sur le spot, peut être auront nous la chance de piquer de la royale également car j'en ai attrapé une en surfcasting dans le secteur dernièrement.


Il y a quelques jours j'ai sorti un très joli poisson à quelques centaines de mètres de là...



C'est une grande première pour Emilien de venir pêcher en bateau, il va pouvoir tester sa nouvelle canne qu'il a eu pour son anniversaire.


Il est fier le moussaillon!



Nous posons l'ancre et préparons vite nos montages. Il y a le choix en appâts, couteaux, myes, arénicoles et crabes.
Nous commençons tous avec un couteau frai décortiqué car les daurades grises en raffolent... Ni une, ni deux, nous avons très rapidement des touches et les premières daurades grises sont mises au sec.


Philippe montre à Emilien comment enlever l'hameçon de la bouche de la daurade grise...



Nous enchainons les poissons, daurades grises, petits bars et même un rouget. C'est la kermesse, certaines grises dépassent largement le kilo... Tous les appâts sont efficaces même les crabes de petite taille se font croquer! 


Emilien a sorti ce rouget tout seul, comme un grand!



Cette partie de pêche est vraiment très sympa mais pour qu'elle soit encore plus exceptionnelle il faudrait que l'on pique de la daurade royale; nous changeons de spot en espérant trouver la "belle"!
C'est Emilien qui choisit la zone pour poser l'ancre. Nous commençons à regretter d'avoir changer de place car l'activité est quasi nulle, on commence à s'endormir... 

Philippe est très concentré, il guette la moindre vibration du scion de sa canne... 


Mais au bout d'une demie heure, une grosse cartouche va me réveiller!!! C'est forcément une daurade royale qui a croqué le couteau que je venais d'escher, j'encaisse des "rushs" de malade!!! Le frein crisse et je suis impuissant, quand le poisson tire sur la tresse, je ne peux pas le brider... Heureusement après plusieurs longues minutes la "belle au sourcil d'or" commence à s'épuiser et j'arrive à prendre le dessus. Encore un dernier effort et je réussis à la glisser dans l'épuisette.     


Voici celle qui m'a donné du fil à retordre...



Je suis très confiant pour la suite, je décide d'installer ma caméra PNJ Cam sur le harnais au cas où j'aurai une nouvelle touche. J'ai toujours voulu filmer ce genre de coup de ligne pour le partager avec d'autres passionnés... Je fais bien car quelques minutes plus tard, bingo! Nouvelle touche, et encore un très gros poisson!!!

Pour ceux qui ne l'auraient pas déjà vue, je repartage la vidéo de ce superbe coup de ligne:






Une deuxième grosse mémère qui dépasse largement les 3kg...




Cette fois ci c'est le moulinet de Emilien que nous entendons chanter, celui ci avait posé sa canne dans un porte-canne frein desserré... Nous le laissons tout seul ramener ce poisson qui semble également être une daurade royale.

Voici la petite vidéo de la fin du combat de Emilien avec son poisson:


video

Dans la précipitation nous n'avons même pas pensé à prendre une photo de l'heureux moussaillon avec son superbe poisson, 1.4kg tout de même!

Nous terminerons la session avec quelques petites daurades grises et des petits bars. Il est temps de rentrer au port avant qu'il n'y ait plus assez d'eau. 
Merci Philippe pour cette sortie, je pense que j'ai réussi à te convaincre qu'il y a possibilité de faire de très beaux poissons aux appâts sans avoir besoin de trop s'éloigner de la côte...



@micalement, Nicolas.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire