samedi 10 décembre 2016

Fire Eel: J'en ai rêvé, Delalande l'a fait...


Voilà 3 ans que je fais partie de l'équipe Delalande, et s'il y a une chose que j'ai toujours réclamé auprès de Yoann Lebert, manager de la marque, c'est de développer des leurres spécialement adaptés pour la pêche en mer; des leurres dont la forme se rapproche le plus possible à des proies marines comme le lançon par exemple...

Après plusieurs mois de travail,  de développement et de tests avec entre autres la Team "Les Laborieux" du Finistère, voici enfin ce leurre tant désiré: le Fire Eel!


Le Fire Eel, un leurre qui devrait beaucoup plaire aux carnassiers marins, notamment le lieu jaune...



Le Fire Eel c'est une imitation parfaite du lançon avec:
  • une forme bien profilée pour descendre rapidement au fond
  • de la souplesse tout en restant bien solide
  • des coloris naturel et "flashy" selon l'humeur des poissons
  • un attractant dans la masse pour une efficacité dans la durée
  • un rattle pour le rendre encore plus attractif
  • et enfin un micro paddle avec une appendice pour émettre des petites vibrations et donner du "rolling" au leurre


 Deux tailles sont disponibles (13cm et 18cm), 6 grammages de 10 à 80g, et 8 coloris.



Avec Fabrice nous avions convenu de faire une dernière session avant la fin de l'année pour tester ces nouveaux leurres sur les lieus jaunes, nous attendions juste une fenêtre météo pour sortir le Mémiwen!
Ce mardi est idéal, le temps est calme, il va faire beau, doux pour la saison, il y a juste un petit vent de Sud-Sud-Est. Nous allons pêcher l'étale de marée haute et le début du jusant.


La veille je suis allé voir la mer, elle était très calme, la session du lendemain s'annonce bien...



Nous nous donnons rendez-vous après avoir déposé les enfants à l'école. Le temps de faire le plein d'essence et quelques courses pour le casse croûte du midi, et nous voici à la cale de Trébeurden. Comme prévu, une belle journée s'annonce... Nous prenons la route vers un plateau très connu au petit large et 20 minutes plus tard nous sommes prêts à pêcher. Il y a entre 17 et 25 mètres de fond avec un peu de courant, nous choisissons des Fire Eel 18cm avec une tête plombée 50g.
Nous ne tardons pas à avoir les premières tapes, c'est Fabrice qui ouvre le bal avec un très joli pollack dès la deuxième dérive.


La session démarre bien avec ce magnifique poisson...



Il y a encore beaucoup de courant mais nos leurres descendent malgré tout très vite au fond; c'est sans doute grâce à leur forme aérodynamique. J'opte pour des aminations "en traction" tandis que mon frangin gratte le fond et faisant des petites tirées pour animer le "Paddle" du Fire Eel et faire bouger la bille du Rattle. Cette dernière animation est très efficace, je l'applique à mon tour et bingo! Je me fais rapidement atteler!


Ce joli lieu n'a pas résisté au Fire Eel  coloris blanc/dos jaune fluo...



Les "lingots d'or" sont biens présents sur la zone et ils sont tous calibrés entre 2 et 4kg environ, sur certaines dérives nous faisons même des doublés!


Pendus!!!




Un joli doublé qui fait plaisir...



Je ne sais pas si c'est l'attractant qui est efficace mais plusieurs fois les poissons ont complètement avalé les leurres, nous avons parfois eu beaucoup de difficultés pour retirer les hameçons...


Sur cette photo on peut constater que le leurre est bien "coffré"...


Les lieus jaunes sont plutôt actifs sur les coloris naturels aujourd'hui, le Fire Eel coloris blanc/dos noir est le plus prenant et ce n'est pas Fabrice qui dira le contraire!


Un énième lieu sorti par Fabrice!



Le vent est complètement tombé et le courant est presque nul. L'activité se calme alors que l'on aperçoit de temps en temps de beaux "échos" au sondeur. Je passe sur une tête plombée plus légère afin que le leurre puisse descendre plus doucement et qu'il s'anime plus longtemps entre deux eaux, mais rien n'y fait... Il faudra attendre que le courant se remette en place pour recommencer à avoir des attaques, et c'est encore les coloris naturels qui prennent le plus de poisson. Avec la technique dite "de l'ascenseur" nous avons réussi à déclencher quelques attaques qui nous ont donner des bonnes cartouches!      


Le leurre du jour...


En tout nous avons attrapé une vingtaine de lieus, évidemment nous ne les avons pas tous gardés. Comme nous les pêchons sur des zones où il y a 15/20 mètres de fond en moyenne, ils repartent sans difficultés dans leur milieu naturel. Nous avons conservé 8 poissons, c'est largement suffisant pour notre consommation personnelle... Comme pour le bar, la ressource en lieus jaunes n'est pas inépuisable, préservons là pour que nos enfants eux aussi puissent prendre du plaisir à les pêcher... 


Pour clore cet article, voici un petit montage vidéo qui résume bien cette dernière session de l'année:







@micalement, Nicolas.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire