jeudi 22 décembre 2016

"Papa, on peut aller à la pêche?"


Ceux qui me connaissent bien savent que c'est la trêve pour moi jusqu'au 1er avril 2017. Je peux toujours aller à la pêche mais il ne faut pas que cela "perturbe" la vie familiale... Hé oui, il n'y a pas que la pêche dans la vie! Je peux toujours sortir, mais c'est le soir après 21h ou en journée quand Madame est au travail et mon petit loup à l'école. Ces derniers jours Emilien a beaucoup insisté pour que l'on aille pêcher ensemble, nous avons donc fait une petite exception ce dimanche... Il faut dire que cette passion lui plait et qu'il se débrouille plutôt pas mal pour un enfant de 7 ans.
Cet été nous avons fait quelques sessions ensemble, l'occasion de l'initier à la pêche aux appâts en extra light... Un petit ensemble canne/moulinet de 2.10m, un plomb de 15g, un morceau de fluorocarbone, un hameçon n°6, un petit bout d'arénicole et c'est parti! Même s'il se débrouille déjà très bien, c'est encore moi qui lui fais les lancers pour que sa ligne soit suffisamment loin, ensuite c'est lui qui gère le ferrage et le combat!


Mon apprenti se débrouille comme un chef, il a attrapé plusieurs petits bars et 3 daurades royales du bord cette saison...



Nous avons aussi faire plusieurs sorties au leurre souple et au leurre dur. Emilien est encore un peu jeune pour pratiquer des techniques comme le "walking the dog" avec un leurre de surface, par contre il maitrise déjà très bien le lancer/ramener au leurre à bavette en linéaire en donnant quelques "twichs" (tirées sèches) de temps en temps.


Premier bar au leurre dur pour Emilien...



Pour cette dernière sortie de l'année ensemble, nous sommes allés en estuaire pour une initiation pêche en surfcasting léger. Nous avons profité d'une journée calme, un peu fraîche mais comme il n'y avait pas de vent ça n'était pas dérangeant.
En arrivant sur l'estran, l'eau est très claire, il faut dire qu'il n'a pas plu depuis plusieurs jours. Nous allons pêcher la fin de la marée descendante, le coefficient est moyen, nous ne devrions pas être gênés par le courant. 


C'est l'occasion de vérifier que les Ultégra tournent bien après le changement des roulements.



Dès les premiers lancers nous sommes embêtés par les algues, elles ont sans doute été arrachées pendant la grande marée qui a eu lieu quelques jours plus tôt. Il faut attendre que le jusant faiblisse pour se débarrasser de ses "parasites".  


La marée a déplacé des algues, mais aussi des coquillages. J'ai ramené cette coquille St Jacques accrochée par les crépidules qui étaient collés dessus...


Côté poisson c'est plutôt calme, j'ai quelques petites touches mais je n'arrive pas ferrer correctement. Il faudra attendre l'étale pour avoir une vraie tape. J'ai juste le temps de prendre la canne en mains qu'il faut que je ferre immédiatement! Ce n'est pas un gros poisson mais ça fait plaisir de ressentir ces sensations que je n'avais pas eu depuis plus d'un mois... C'est finalement un bar de taille correct qui termine échoué dans le goémon. Ce n'est pas le poisson recherché, j'aurai préféré attraper une morue par exemple ou une roussette, mais c'est toujours mieux qu'une "douille"!


C'est Emilien qui prend la pose avec le poisson...



C'est l'occasion d'expliquer à Emilien comment manipuler les poissons et surtout comment les relâcher. "on le pose délicatement dans l'eau, on l'oxygène en lui donnant des mouvements de l'avant vers l'arrière, et, quand il a bien repris ses esprits, on le guide vers les eaux plus profondes..."


L'apprentissage du No-kill dès le plus jeune âge...



De son côté Emilien a quelques petites touches mais comme il utilise sa canne leurre ce n'est vraiment pas pratique pour le ferrage; mon apprenti est encore trop jeune pour utiliser des grandes cannes comme celles que j'utilise pour le surfcasting léger... Je le laisse tout de même de temps en temps ramener une de mes lignes en soutenant la canne pour que ça ne soit pas trop lourd pour ses petits bras!
Avec le courant qui se remet en place, nous avons de nouvelles touches, je manque à deux reprises des poissons qui ne devaient pas être vilains; avec la baisse d'activité de ses dernières semaines, je crois que j'ai perdu mes réflexes pour le ferrage!
Sur le dernier lancer nous attrapons une deuxième prise insolite, une belle étrille qui n'a pas résisté à une belle languette de calamar...

Une grosse étrille bien nerveuse qui est repartie dans son milieu naturel...



La session se termine un peu avant la tombée de la nuit, nous avons passé un excellent après midi, ça fait toujours du bien de se retrouver entre père et fils. La pêche intéresse beaucoup Emilien et j'espère que nous aurons l'occasion de remettre ça plus souvent l'année prochaine.






@micalement, Nicolas.

3 commentaires :

  1. bonjour nicolas magnifique votre photo de couverture et je vous souhaite une très bonne année 2017

    RépondreSupprimer
  2. Merci Sébastien, très bonne année 2017 également, plein de gros poissons pour cette nouvelle année :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Nicolas plein de bonheur pour toi et ton fils le champion avec toujours d'aussi belle photos et vidéo merci encore c'est sympa a bientot @micalement Sebastien

      Supprimer