mercredi 13 septembre 2017

Reprise en douceur...


 
Il était temps!
Cela fait plus de 2 mois que nous n'avons pas fait une virée en bateau ensemble avec mon frangin. C'est très compliqué de sortir pendant l'été, son travail lui prend beaucoup de temps au mois de juillet et au mois d'août. Maintenant que nous sommes en septembre, ça va être plus facile...
Quoi de mieux qu'une sortie au petit large pour se remettre dans le bain. Nous réussissons à trouver une petite fenêtre météo pour tenter une session au Tenya. 
(Petite parenthèse: pour ceux que ça intéresse, le Décathlon de Lannion référence désormais les crevettes Pexeo en sachet économique de 300 grammes à 3,99 €. S'il n'y en a plus en rayon, n'hésitez pas à passer une commande auprès du responsable.)
C'est en fin d'après midi, après le boulot, que nous nous donnons rendez-vous au port de Trébeurden. Il fait très doux, la mer est calme mais le vent d'Ouest doit se lever en soirée. Il nous faut une quinzaine de minutes de navigation pour arriver sur place. Les Ovale Tenya sont prêts, il n'y a plus qu'à escher les crevettes sur les hameçons.


La crevette doit être montée à l'envers avec l'Assist Hook piqué dans la tête.



Ca tape direct en arrivant...
Nous avons beaucoup de mal à atteindre le fond car il y a encore un peu de courant et nos leurres doivent descendre dans plus de 40m. Mais dès que les crevettes réussissent à toucher le fond, elle sont immédiatement croquées! Daurades grises, vieilles coquettes, rougets, tacauds et un très joli lieu pour Fabrice... Nous sortons de tout, mais pas les poissons recherchés.

Il y a du monde dans le fond...



Le plaisir de la pêche au tenya, c'est que l'on ne sait jamais ce que l'on va attraper!

 
Il faut attendre que le courant s'épuise pour toucher les premiers pagres. Avec l'expérience et les conseils de mon ami Ronan, je commence à bien maitriser le ferrage des poissons et plus particulièrement de ces sparidés venus du Sud... Il ne faut pas ferrer trop brutalement au risque de déchirer la crevette, l'idéal est de faire un geste ample vers l'arrière tout en moulinant.

Quelques jolis poissons rouges...
La mer commence à se lever, le vent d'Est a complètement basculé à l'Ouest. Un petite houle est en train de se former gentiment. Nous continuons de pêcher malgré tout car il y a toujours de l'activité sous le bateau. Notre persévérance paye car en toute fin de session nous sortons quelques pagres très corrects. Nous ne pourrons pas insister plus longtemps car la mer continue de se déformer, il faut savoir être raisonnable et ne pas se mettre en danger.

Voici les deux plus gros pagres de notre sortie...





Pour ceux qui ne l'ont pas déjà vue sur Youtube, voici la vidéo qui résume bien cette belle session:



Sur le retour, dans un creux, nous avons tous les deux glissé dans le bateau et dans sa chute Fab a appuyer sur l'accélérateur. Comme il était bien accroché au volant, il a pu vite se relever et couper les gaz... Plus de peur que de mal, mais cela nous a rappelé qu'il faut toujours rester prudent lorsque l'on est sur l'eau et ne prendre aucun risque...


@micalement, Nicolas.

Aucun commentaire :

Publier un commentaire