mercredi 6 juin 2018

On remet ça?




Lors de ma dernière sortie avec Paco je suis resté un peu sur ma faim, voir tous ces bars euphoriques était vraiment exceptionnel, mais on ne peut pas dire qu'on a vraiment eu le temps de les pêcher... Alors quelques jours plus tard je me suis dis: "Et si on remettait ça?" Cette fois ci c'est mon ami Stéphane qui m'a accompagné, lorsque je lui avais raconté ce qui nous était arrivé il m'avait confié qu'il aimerait bien assister à cela au moins une fois dans sa vie...
Nous partons donc confiants vers le petit large dans l'espoir de retrouver ces chasses incroyables, même si au fond de nous on se dit qu'il y a peu de chance que les bars soient encore là...
A notre arrivée c'est la déception, aucun mouvement à signaler. Il y a pourtant un grand nombre d'oiseaux posés sur l'eau, comme s'ils attendaient quelques chose. Au fur et à mesure que le courant s'épuise, on voit de plus en plus d'oiseaux arriver et ils commencent à s'exciter. Je crois que quelques chose est en train de se préparer...

Les goélands sont surexcités!!!



Ca y est nous voyons les goélands s'énerver et se regrouper pour piquer les poissons fourrage poussés à la surface par les bars. Les choses sérieuses vont enfin commencer. Nous testons plusieurs leurres et aujourd'hui il semblerait que ça soit le Patchinko 100 le meilleur.

 Leurre du jour: le Patchinko 100


Cette fois ci j'avais prévu mon coup, j'ai envoyé ma caméra caméra PNJ Cam S71 pour immortaliser tout ça... Voici une vidéo qui résume ces deux heures de folie:


Le vent se lève et nous préférons quitter le plateau, nous avons déjà sorti plus d'une trentaine de bars entre 45 et 60cm. Il nous reste un peu de temps avant de rentrer au port, alors nous sommes revenus près de la côte et nous avons sorti les Ténias et les Madaï. Les vieilles coquettes étaient particulièrement actives, nous en avons pris sur chaque dérive...


Une belle "coquette" pour Stéphane attrapée sur un Explorer Tackle Magic Deep.



Les sparidés étaient quasi absents, j'ai juste piqué une petite daurade grise au Madaï avec de la pistiche. En grattant le fond j'ai aussi validé une nouvelle espèce, un carrelet appelé également "une plie". Dès que je l'ai ferré j'ai ressenti une drôle de façon de se défendre, j'ai même annoncé à Stéphane: "c'est bizarre, je dirais bien que c'est un poisson plat..."


 Le carrelet a de magnifiques couleurs, il est aussi beau que bon dans l'assiette!


Nous avons encore passé une excellente journée sur l'eau, les bars étaient survoltés et on s'est vraiment éclaté avec Stéphane. Je ne sais pas si nous aurons l'occasion de revoir ça un jour... La pêche au Madaï me plait de plus en plus, c'est très complémentaire de la pêche au Ténia je trouve, à confirmer dans les semaines à venir.  


@micalement, Nicolas.



Aucun commentaire :

Publier un commentaire